Comme nous vous l’annoncions dans nos précédentes publications, l’épidémie de fièvre hémorragique à virus EBOLA est le fléau auquel est accordée la plus grande attention. Aucune piste n’est négligée.

Cette épidémie déclarée en République de Guinée (mars dernier) totalise 3.338 morts sur 7.178 cas diagnostiqués, selon le bilan  de  l’Organisation mondiale de la santé (OMS) En date du 30 septembre. Elle est également  cause de récession et d’annulation de vol dans les pays de la Mano River  Union.

Dans les aéroports au départ comme à l’arrivée, les mesures d’hygiène sont renforcées: lavages des mains au chlore, prise de température, caméras thermiques, fiche de santé etc…

Notre reporter s’est embarqué dans le vol AT 526 de la compagnie Royale Air Maroc, pour constater de visu, ces règles imposées aux voyageurs.

Avant l’embarquement, la température de chaque passager est inscrite sur sa carte d’embarquement.

Prise de temperature Conakry

 

A l’arrivée, pas de panique!

A l’aeroport Mohammed V du Royaume du Maroc, Des agents de santé sont mobilisés pour examiner de nouveau les passagers en provenance de Conakry avec le plus grand soin, sans stigmatisation aucune.

Observez cette image ci -après:

Aéroport de Mohammedia

Au départ, tout comme à l’arrivée, aucun passager n’a été retourné pour cause de forte fièvre.

A suivre…

Chérif Fatoumata

8 thoughts on “Riposte EBOLA: le contrôle aéroportuaire renforcé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *