Du 8 au 10 septembre 2017 s’est tenu à Ordos le premier Forum des jeunes sur la lutte contre la désertification, sous le thème «terre, jeunesse et durabilité». Cette rencontre, qui a réuni des jeunes de 25 pays et de 10 organisations internationales, avait pour objectif d’initier et de renforcer les capacités des jeunes sur des thématiques telles que la dégradation des terres, la sécheresse, la désertification, la neutralité en terme de dégradation (LDN), objectif 15.3 de l’Agenda du développement durable. Il s’agissait également de mettre en place une plateforme qui permet aux jeunes:

  • d’exprimer leurs engagements en vue d’atteindre la neutralité de la dégradation des terres ;
  • de renforcer leurs capacités et leurs possibilités de lutter contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse ;
  • de partager leurs expériences dans la lutte contre la désertification.

Le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) reconnaît les rôles importants que jouent les jeunes dans la lutte contre la dégradation des terres et la promotion de la gestion durable des terres (SLM). D’où l’organisation de ce forum, qui a été un tremplin pour amener les jeunes à protéger et à restaurer les écosystèmes dégradés, favoriser l’innovation et la création d’emplois verts.

Le représentant du Ministère de l’environnement Chinois Zhang Yongli a rappelé à l’ouverture du Forum l’importance de la contribution des jeunes dans la lutte contre la désertification, car elle permettra de sauver la vie des futures générations. En ces termes, il a indiqué que « des plans d’actions doivent être mis en œuvre. Il faut préparer les jeunes aux futurs problèmes environnementaux, partager les opportunités, financer les technologies pour attirer beaucoup plus de jeunes ». Il a encouragé les jeunes à proposer des suggestions au gouvernement local en fonction de leurs connaissances professionnelles. Il a aussi indiqué qu’en impliquant les jeunes dans la protection de la nature, ils seront à l’avant -garde de la lutte contre la dégradation des terres. « Les jeunes vous êtes le futur. Travaillons ensemble pour atteindre l’objectif 15.3. »

Pour Monique Barbut, secrétaire exécutive de l’UNCCD, la terre joue un rôle vital dans la vie des populations car 90 % de la nourriture provient de la terre. D’ici 2050, la demande alimentaire augmentera de 70%.  » Environ 71 millions emplois pourraient être fournis dans le secteur de l’alimentation et de l’agriculture d’ici à l’horizon  2030 si les jeunes sont consacrés aux questions foncières. » a t-elle souligné. Poursuivant, elle a indiqué que 1.5 milliards de terres sont dégradées dans le monde  avec un potentiel de restauration. Cette question de dégradation des terres créent des conflits. C’est un cercle vicieux qui impacte les cultures.

La secrétaire exécutive a affirmé que « les jeunes aiment la planète. Ils pourront donc renverser la tendance et sauver la planète ». S’adressant aux jeunes, elle a sollicité leur engagement  »Si vous vous impliquez dans la sauvegarde des terres, vous contribuerez à un challenge globale car la LDN est un accélérateur des autres ODDS. Nous avons besoin de votre leadership pour sauver la future génération ». Pour terminer, elle a lancé un appel à travers trois mots clés : Protect, manage and restore land (protéger, gérer et restaurer les terres).

Xu Xiao, responsable de la Fédération des jeunes de toute la Chine après avoir rappelé les efforts des autorités chinoises dans la lutte contre la désertification,  a indiqué que pour faciliter l’implication des jeunes, il faut promouvoir des idées de technologies vertes développées par des jeunes.  Dans son allocution, il a mis l’emphase sur les termes:  Social mobilisation, Youth Contribution, Green Life, Green construction, Ecologic civilization, comme pour affirmer que pour protéger la nature, il faut plus de mobilisation, plus de technologies, plus de résilience, plus d’adoption de bonnes pratiques durables qui réduisent notre empreinte sur la terre.

Zhang Yongli, Directeur adjoint de l’administration forestière d’Etat de la Chine, a salué la contribution des jeunes à la lutte contre la désertification en déclarant que leur engagement et leur capacité à innover des solutions est nécessaire. Il a ajouté que les jeunes devraient respecter et protéger la nature tout en luttant contre la désertification. Il les a encouragé à proposer des suggestions au gouvernement local en fonction de leurs connaissances professionnelles.

Jiří Hlaváček du programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP/PNUE) a souligné l’importance des jeunes dans la protection de l’environnement. ‘’Près de 50% de la population mondiale est composée de jeunes, il est donc important d’inciter les jeunes à s’impliquer dans les programmes mondiaux et nationaux afin qu’ils façonnent le monde’’.

Pour le représentant de l’instance des Nations Unies en charge de l’Environnement,  La chine a la seconde plus grande population de jeunes au monde. ‘’Nous apprécions et soutenons le rôle qu’ils peuvent jouer dans cette transition verte’’ Il a également rappelé le rôle d’influenceur que peuvent jouer les jeunes dans les prises de décisions. ‘’Vous êtes des changeMakers, vous devez développer une vision écologique –EcoFriendly Civilization’’.

Avant de terminer, il a souligné la disponibilité de son Institution à renforcer les capacités des jeunes, le partage de connaissances, l’introduction de cours d’éducation à l’environnement. Il a souhaité l’implication des jeunes à la prochaine assemblée de l’UNEP qui se tiendra en décembre prochain à Nairobi. Enfin, il a déclaré que l’ONU coopérerait avec les gouvernements partout dans le monde pour encourager davantage de jeunes décideurs à contribuer au contrôle de la dégradation des terres.

Après la cérémonie officielle, l’agenda du forum a été décliné en des tables rondes et des sessions de partage de bonnes pratiques.

Au sortir du Forum, les participants ont adopté une déclaration intitulé ‘’ “Global Youths in Combating Desertification” (les jeunes du monde entier dans la lutte contre la désertification), un document qui insiste sur le rôle majeur des jeunes dans l’éradication de la pauvreté au moyen d’idées, de technologies et de méthodes novatrices. La déclaration préconise que les jeunes initient des solutions créatives pour la neutralité de la dégradation des terres; participent activement aux activités de communication en ligne et hors ligne pertinentes.

La proposition fait également appel aux engagements des gouvernements, des associations et des organisations pour aider les jeunes à relever ces défis: mobiliser des fonds spéciaux pour offrir une éducation de qualité égale aux jeunes; aider à mettre en place une forte sensibilisation à la protection de l’environnement dès l’enfance; subventionner et aider les jeunes chercheurs à faire des recherches novatrices et à faire le vide dans l’étude des problèmes fonciers; partager les connaissances avec les jeunes, demander leurs conseils et les impliquer dans les affaires environnementales; encourager les jeunes à entamer des dialogues aux niveaux national et international, lancer des campagnes de médias sociaux et effectuer des travaux de bénévolat par le biais de plates-formes en ligne et hors ligne, accorder l’admission des jeunes femmes à la gestion durable des sols et de l’eau.

 

Depuis Ordos,

Fatoumata Cherif

Pour en savoir plus sur la convention désertification

Pour en savoir plus sur la COP 13 à Ordos

Pour être informé sur les actions de la société civile à la #UNCCDCOP13

2 thoughts on “L’#UNCCDCOP13 organise le 1er forum des jeunes sur la lutte contre la désertification à Ordos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *