Africa224 http://africa224.mondoblog.org L'actualité Africaine et Guinéenne vue d'ailleurs Tue, 06 Nov 2018 09:49:12 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.12 http://africa224.mondoblog.org/files/2017/05/cropped-LOGO-AFRICA-224-HD-mini-32x32.jpg Africa224 http://africa224.mondoblog.org 32 32 La Blogueuse-activiste Fatoumata Chérif, participe au programme IVLP du Département d’Etat américain http://africa224.mondoblog.org/2018/11/06/blogueuse-activiste-fatoumata-participe-programme-ivlp-departement-detat-americain/ http://africa224.mondoblog.org/2018/11/06/blogueuse-activiste-fatoumata-participe-programme-ivlp-departement-detat-americain/#respond Tue, 06 Nov 2018 09:48:27 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=2007 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Le 6 septembre, l’ambassade des Etats Unis à Conakry a organisé une session d’orientation pour deux activistes guinéennes qui participeront à un programme des Visiteurs Internationaux (IVLP) parrainé par le Département d’Etat Américain, intitulé «ONGs et Engagement Civique,» du 8 au 29 septembre 2018. Ce programme IVLP sera basé sur l’activisme communautaire, le leadership et […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Le 6 septembre, l’ambassade des Etats Unis à Conakry a organisé une session d’orientation pour deux activistes guinéennes qui participeront à un programme des Visiteurs Internationaux (IVLP) parrainé par le Département d’Etat Américain, intitulé «ONGs et Engagement Civique,» du 8 au 29 septembre 2018.

Ce programme IVLP sera basé sur l’activisme communautaire, le leadership et l’engagement des jeunes aux États-Unis. Il introduira les stratégies de gestion innovantes pour les ONGs qui soutiennent et encouragent les questions sociales ou politiques. Il examinera les méthodologies utilisées par les ONG pour renforcer le leadership, recruter des volontaires, développer la collecte des fonds et faire progresser les missions. Cette session d’information est une occasion unique pour les bénéficiaires d’être informées sur le contenu de leur programme et sur ce à quoi s’attendre pendant leur séjour aux Etats-Unis.

Pendant l’orientation, Mme Dawn Dowling, la Conseillère de la Presse et de la Culture, a félicité les deux candidates tout en les encourageant à tirer un grand profit de ces expériences qu’elles partageront à leur retour en Guinée.

Source: Ambassade des Etats-Unis en Guinée

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2018/11/06/blogueuse-activiste-fatoumata-participe-programme-ivlp-departement-detat-americain/feed/ 0
Plaidoyer pour la restauration du jardin botanique de la camayenne http://africa224.mondoblog.org/2018/04/18/plaidoyer-restauration-jardin-botanique-de-camayenne/ http://africa224.mondoblog.org/2018/04/18/plaidoyer-restauration-jardin-botanique-de-camayenne/#comments Wed, 18 Apr 2018 11:38:22 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=2003 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Bâti sur une superficie de  12 hectares, le jardin d’essai de Camayenne est un héritage de la colonisation française, du temps du premier gouverneur Noël Ballaye, vers 1898.  Cette forêt a perdu plus de 5 hectares occupées par le Cimetière de Cameroun, le Mausolée, et la ligue islamique de Donka pour ne citer que ces […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Bâti sur une superficie de  12 hectares, le jardin d’essai de Camayenne est un héritage de la colonisation française, du temps du premier gouverneur Noël Ballaye, vers 1898.  Cette forêt a perdu plus de 5 hectares occupées par le Cimetière de Cameroun, le Mausolée, et la ligue islamique de Donka pour ne citer que ces infrastructures.

Malgré son importance écologique, ce jardin souffre d’un manque de restauration. Beaucoup d’espèces voient leur croissance génée par le manque d’espace mais d’autres espèces rares centenaires résistent au temps. C’est le cas Mangoustanier dont les premiers plants es premiers plants furent  introduits en 1898 ainsi que l’eucalyptus et le caïlcédrat. On y retrouve également  le Flamboyant originaire de Madagascar, , ylang-ylang ou arbre à parfum des Iles Comores, hévéa du Brésil, tiama de l’Angola, acacia mangium en provenance des forêts de l’Australie, , terminalia catapa (fôté kansi), cèdre, pimenta, tek, cannelle, copalier pour ce citer que ceux là.

Le jardin botanique de la Camayenne est l’un des rares endroits de Conakry où l’on peut respirer de l’air frais.

Dans cette vidéo de plaidoyer réalisée par l’ONG FEMMES, POUVOIR & DEVELOPPEMENT-FEDEP, Elhadj Ousmane Bangoura, jardinier à la direction nationale des eaux et forêts affectueusement appelé ‘’Ami de la Nature’’, exprime tout son désarroi face à la dégradation de cet espace autrefois qualifié de  »Poumon Vert » de la Capitale.

Suivez

Plus d’informations sur earthguinea@yahoo.com et Ongfedep@gmail.com

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2018/04/18/plaidoyer-restauration-jardin-botanique-de-camayenne/feed/ 1
Fatoumata Chérif dans le JT Afrique de France24 http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/fatoumata-cherif-jt-afrique-de-france24/ http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/fatoumata-cherif-jt-afrique-de-france24/#respond Tue, 10 Apr 2018 19:42:59 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1992 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Fatoumata Chérif, République de Guinée (francophone) Fatoumata Chérif est une blogueuse guinéenne vivant à Conakry. Sensible aux questions de la gestion des déchets, elle a lancé fin 2016 le concept du « selfie-déchets » pour dénoncer sur les réseaux sociaux, via des « photos- portrait », les amas de détritus qui s’amoncellent afin de provoquer une prise de conscience […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Fatoumata Chérif sur le plateau du JT AFRIQUE DE FRANCE24
Fatoumata Chérif sur le plateau du JT AFRIQUE DE FRANCE24

Fatoumata Chérif, République de Guinée (francophone) Fatoumata Chérif est une blogueuse guinéenne vivant à Conakry. Sensible aux questions de la gestion des déchets, elle a lancé fin 2016 le concept du « selfie-déchets » pour dénoncer sur les réseaux sociaux, via des « photos- portrait », les amas de détritus qui s’amoncellent afin de provoquer une prise de conscience des services municipaux et les conduire à une action publique plus efficace. Très engagée dans le milieu associatif, elle fait régulièrement découvrir des initiatives positives pour « Les Observateurs s’engagent ».

Elle était l’invitée du JT Afrique du 26 décembre 2017 pour parler de son expérience en tant qu’observatrice  à l’occasion des 10 ans des Observateurs de France24.

Cliquez pour voir la vidéo

Ici le dossier de presse des 10 ans des Observateurs de France24

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/fatoumata-cherif-jt-afrique-de-france24/feed/ 0
« Il y a des sujets que les journalistes n’osent pas ou ne peuvent pas traiter » Fatoumata Chérif, observatrice http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/y-a-sujets-journalistes-nosent-ne-peuvent-traiter-fatoumata-cherif-observatrice/ http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/y-a-sujets-journalistes-nosent-ne-peuvent-traiter-fatoumata-cherif-observatrice/#respond Tue, 10 Apr 2018 18:52:57 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1983 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

On les appelle les « obs » pour « observateurs ». Ils sont 5 000 contributeurs actifs à travers le monde. Leur rôle ? Relater eux-mêmes, à l’aide de photos et de vidéos, ce qu’il se passe dans leur pays. Depuis son lancement en 2007, près de 100 000 personnes (étudiants, blogueurs ou agriculteurs) se sont inscrites sur le site de France 24 […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

On les appelle les « obs » pour « observateurs ». Ils sont 5 000 contributeurs actifs à travers le monde. Leur rôle ? Relater eux-mêmes, à l’aide de photos et de vidéos, ce qu’il se passe dans leur pays. Depuis son lancement en 2007, près de 100 000 personnes (étudiants, blogueurs ou agriculteurs) se sont inscrites sur le site de France 24 pour alimenter le programme phare de la chaîne animé, chaque samedi, en français, par Alexandre Capron.

Dénoncer : c’est aussi ce qui a motivé Fatoumata Chérif. Cette blogueuse guinéenne, active depuis 2015, s’exclame avec véhémence, « il y a des sujets que les journalistes n’osent pas ou ne peuvent pas traiter. Quand on est observateur même si c’est parfois difficile, on a l’habitude. Puis cela nous force à faire bouger les lignes. »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/12/15/france-24-fetent-ses-observateurs_5230418_1655027.html#5ifdmvJXmujITe03.99

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/y-a-sujets-journalistes-nosent-ne-peuvent-traiter-fatoumata-cherif-observatrice/feed/ 0
Dix ans des Observateurs : pour notre Observatrice guinéenne, « avec des images, on peut changer quelque chose dans sa communauté » http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/dix-ans-observateurs-observatrice-guineenne-images-on-changer-quelque-chose-communaute/ http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/dix-ans-observateurs-observatrice-guineenne-images-on-changer-quelque-chose-communaute/#respond Tue, 10 Apr 2018 18:31:40 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1979 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Pour le dixième anniversaire des Observateurs de France 24, nous avons convié à Paris quatre Observateurs historiques et représentatifs de notre travail. Parmi eux, Fatoumata Chérif, Observatrice en Guinée Conakry, qui revient sur le pouvoir de l’image et ce qu’elle retire de sa collaboration avec notre rédaction. texte: Les Observateurs de France24 https://www.youtube.com/watch?v=6Cs9ZFdU2zE&t=26s  

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Pour le dixième anniversaire des Observateurs de France 24, nous avons convié à Paris quatre Observateurs historiques et représentatifs de notre travail. Parmi eux, Fatoumata Chérif, Observatrice en Guinée Conakry, qui revient sur le pouvoir de l’image et ce qu’elle retire de sa collaboration avec notre rédaction.
texte: Les Observateurs de France24
https://www.youtube.com/watch?v=6Cs9ZFdU2zE&t=26s

 

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2018/04/10/dix-ans-observateurs-observatrice-guineenne-images-on-changer-quelque-chose-communaute/feed/ 0
L’#UNCCDCOP13 organise le 1er forum des jeunes sur la lutte contre la désertification à Ordos http://africa224.mondoblog.org/2017/09/20/lunccdcop13-organise-1er-forum-jeunes-lutte-contre-desertification-a-ordos/ http://africa224.mondoblog.org/2017/09/20/lunccdcop13-organise-1er-forum-jeunes-lutte-contre-desertification-a-ordos/#comments Wed, 20 Sep 2017 13:43:24 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1973 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Du 8 au 10 septembre 2017 s’est tenu à Ordos le premier Forum des jeunes sur la lutte contre la désertification, sous le thème «terre, jeunesse et durabilité». Cette rencontre, qui a réuni des jeunes de 25 pays et de 10 organisations internationales, avait pour objectif d’initier et de renforcer les capacités des jeunes sur des thématiques […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Du 8 au 10 septembre 2017 s’est tenu à Ordos le premier Forum des jeunes sur la lutte contre la désertification, sous le thème «terre, jeunesse et durabilité». Cette rencontre, qui a réuni des jeunes de 25 pays et de 10 organisations internationales, avait pour objectif d’initier et de renforcer les capacités des jeunes sur des thématiques telles que la dégradation des terres, la sécheresse, la désertification, la neutralité en terme de dégradation (LDN), objectif 15.3 de l’Agenda du développement durable. Il s’agissait également de mettre en place une plateforme qui permet aux jeunes:

  • d’exprimer leurs engagements en vue d’atteindre la neutralité de la dégradation des terres ;
  • de renforcer leurs capacités et leurs possibilités de lutter contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse ;
  • de partager leurs expériences dans la lutte contre la désertification.

Le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) reconnaît les rôles importants que jouent les jeunes dans la lutte contre la dégradation des terres et la promotion de la gestion durable des terres (SLM). D’où l’organisation de ce forum, qui a été un tremplin pour amener les jeunes à protéger et à restaurer les écosystèmes dégradés, favoriser l’innovation et la création d’emplois verts.

Le représentant du Ministère de l’environnement Chinois Zhang Yongli a rappelé à l’ouverture du Forum l’importance de la contribution des jeunes dans la lutte contre la désertification, car elle permettra de sauver la vie des futures générations. En ces termes, il a indiqué que « des plans d’actions doivent être mis en œuvre. Il faut préparer les jeunes aux futurs problèmes environnementaux, partager les opportunités, financer les technologies pour attirer beaucoup plus de jeunes ». Il a encouragé les jeunes à proposer des suggestions au gouvernement local en fonction de leurs connaissances professionnelles. Il a aussi indiqué qu’en impliquant les jeunes dans la protection de la nature, ils seront à l’avant -garde de la lutte contre la dégradation des terres. « Les jeunes vous êtes le futur. Travaillons ensemble pour atteindre l’objectif 15.3. »

Pour Monique Barbut, secrétaire exécutive de l’UNCCD, la terre joue un rôle vital dans la vie des populations car 90 % de la nourriture provient de la terre. D’ici 2050, la demande alimentaire augmentera de 70%.  » Environ 71 millions emplois pourraient être fournis dans le secteur de l’alimentation et de l’agriculture d’ici à l’horizon  2030 si les jeunes sont consacrés aux questions foncières. » a t-elle souligné. Poursuivant, elle a indiqué que 1.5 milliards de terres sont dégradées dans le monde  avec un potentiel de restauration. Cette question de dégradation des terres créent des conflits. C’est un cercle vicieux qui impacte les cultures.

La secrétaire exécutive a affirmé que « les jeunes aiment la planète. Ils pourront donc renverser la tendance et sauver la planète ». S’adressant aux jeunes, elle a sollicité leur engagement  »Si vous vous impliquez dans la sauvegarde des terres, vous contribuerez à un challenge globale car la LDN est un accélérateur des autres ODDS. Nous avons besoin de votre leadership pour sauver la future génération ». Pour terminer, elle a lancé un appel à travers trois mots clés : Protect, manage and restore land (protéger, gérer et restaurer les terres).

Xu Xiao, responsable de la Fédération des jeunes de toute la Chine après avoir rappelé les efforts des autorités chinoises dans la lutte contre la désertification,  a indiqué que pour faciliter l’implication des jeunes, il faut promouvoir des idées de technologies vertes développées par des jeunes.  Dans son allocution, il a mis l’emphase sur les termes:  Social mobilisation, Youth Contribution, Green Life, Green construction, Ecologic civilization, comme pour affirmer que pour protéger la nature, il faut plus de mobilisation, plus de technologies, plus de résilience, plus d’adoption de bonnes pratiques durables qui réduisent notre empreinte sur la terre.

Zhang Yongli, Directeur adjoint de l’administration forestière d’Etat de la Chine, a salué la contribution des jeunes à la lutte contre la désertification en déclarant que leur engagement et leur capacité à innover des solutions est nécessaire. Il a ajouté que les jeunes devraient respecter et protéger la nature tout en luttant contre la désertification. Il les a encouragé à proposer des suggestions au gouvernement local en fonction de leurs connaissances professionnelles.

Jiří Hlaváček du programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP/PNUE) a souligné l’importance des jeunes dans la protection de l’environnement. ‘’Près de 50% de la population mondiale est composée de jeunes, il est donc important d’inciter les jeunes à s’impliquer dans les programmes mondiaux et nationaux afin qu’ils façonnent le monde’’.

Pour le représentant de l’instance des Nations Unies en charge de l’Environnement,  La chine a la seconde plus grande population de jeunes au monde. ‘’Nous apprécions et soutenons le rôle qu’ils peuvent jouer dans cette transition verte’’ Il a également rappelé le rôle d’influenceur que peuvent jouer les jeunes dans les prises de décisions. ‘’Vous êtes des changeMakers, vous devez développer une vision écologique –EcoFriendly Civilization’’.

Avant de terminer, il a souligné la disponibilité de son Institution à renforcer les capacités des jeunes, le partage de connaissances, l’introduction de cours d’éducation à l’environnement. Il a souhaité l’implication des jeunes à la prochaine assemblée de l’UNEP qui se tiendra en décembre prochain à Nairobi. Enfin, il a déclaré que l’ONU coopérerait avec les gouvernements partout dans le monde pour encourager davantage de jeunes décideurs à contribuer au contrôle de la dégradation des terres.

Après la cérémonie officielle, l’agenda du forum a été décliné en des tables rondes et des sessions de partage de bonnes pratiques.

Au sortir du Forum, les participants ont adopté une déclaration intitulé ‘’ “Global Youths in Combating Desertification” (les jeunes du monde entier dans la lutte contre la désertification), un document qui insiste sur le rôle majeur des jeunes dans l’éradication de la pauvreté au moyen d’idées, de technologies et de méthodes novatrices. La déclaration préconise que les jeunes initient des solutions créatives pour la neutralité de la dégradation des terres; participent activement aux activités de communication en ligne et hors ligne pertinentes.

La proposition fait également appel aux engagements des gouvernements, des associations et des organisations pour aider les jeunes à relever ces défis: mobiliser des fonds spéciaux pour offrir une éducation de qualité égale aux jeunes; aider à mettre en place une forte sensibilisation à la protection de l’environnement dès l’enfance; subventionner et aider les jeunes chercheurs à faire des recherches novatrices et à faire le vide dans l’étude des problèmes fonciers; partager les connaissances avec les jeunes, demander leurs conseils et les impliquer dans les affaires environnementales; encourager les jeunes à entamer des dialogues aux niveaux national et international, lancer des campagnes de médias sociaux et effectuer des travaux de bénévolat par le biais de plates-formes en ligne et hors ligne, accorder l’admission des jeunes femmes à la gestion durable des sols et de l’eau.

 

Depuis Ordos,

Fatoumata Cherif

Pour en savoir plus sur la convention désertification

Pour en savoir plus sur la COP 13 à Ordos

Pour être informé sur les actions de la société civile à la #UNCCDCOP13

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2017/09/20/lunccdcop13-organise-1er-forum-jeunes-lutte-contre-desertification-a-ordos/feed/ 2
#SelfieDéchets : une campagne pour alerter sur l’insalubrité de Conakry en Guinée http://africa224.mondoblog.org/2017/02/22/selfiedechets-campagne-conakry-guinee/ http://africa224.mondoblog.org/2017/02/22/selfiedechets-campagne-conakry-guinee/#comments Wed, 22 Feb 2017 10:04:41 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1889 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Fatoumata Chérif, jeune bloggeuse et initiatrice de la campagne #SelfieDéchets. Sur les réseaux sociaux, ce hashtag permet d’alerter les citoyens sur l’insalubrité dans la capitale guinéenne. Conakry est sale ! Tout le monde le dit sans pourtant rien faire. Fatoumata Chérif a décidé de mettre citoyen et pouvoir public face à leur responsabilité. En bonne […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Fatoumata Chérif, jeune bloggeuse et initiatrice de la campagne #SelfieDéchets. Sur les réseaux sociaux, ce hashtag permet d’alerter les citoyens sur l’insalubrité dans la capitale guinéenne. Conakry est sale ! Tout le monde le dit sans pourtant rien faire. Fatoumata Chérif a décidé de mettre citoyen et pouvoir public face à leur responsabilité. En bonne activiste, elle nous parle de la campagne innovante #SelfieDéchets.

Tu viens de lancer la campagne de lutte contre l’insalubrité avec hashtag #SelfieDéchets. Qu’est-ce que tu vises à travers tes posts sur les réseaux sociaux ?

Le #SelfieDéchets est une campagne d’alerte à l’insalubrité dans la capitale guinéenne, Conakry. Il n’est de secrets pour personne que les déchets ont pris une place importante dans l’organisation de la ville de Conakry. Les citoyens se sont habitués à vivre avec les tas d’immondices qui s’érigent un peu partout dans les caniveaux, les bordures de mer, les écoles, les marchés, devant les Ministères et même les mosquées. L’objectif visé à travers cette campagne est de tirer sur la sonnette d’alerte pour attirer l’attention des citoyens sur l’état d’insalubrité poussée de la capitale qui n’honore pas du tout le pays. Il s’agit également de pousser les autorités à accorder plus d’importance à l’hygiène publique car la question des déchets est une question de santé publique. Mais tout montre que la question n’est pas au centre de la Gouvernance.

Pourquoi Facebook et Twitter ?

Les réseaux sociaux Facebook et Twitter sont les plateformes de communication ciblées dans cette campagne car la plupart des guinéens utilisent ces outils pour communiquer, se divertir, s’informer.

Et comment ça marche ?

Le principe est de prendre une photo ou une vidéo en selfie devant les tas d’immondices tout en ressortant les lieux environnants. La photo prise en selfie prouve qu’en tant que citoyen, nous sommes responsables de ces déchets. Elle signifie également que nous avons pris conscience de la situation. Cela prouve notre engagement à nous impliquer dans la lutte en tant qu’acteur de développement durable et à sensibiliser nos concitoyens tout en nous impliquant dans les actions d’assainissement de notre localité.

Peut-on dire que cette campagne est organisée avec peu de moyen ?

J’ai lancé cette campagne sur fonds propres. En tant que citoyenne engagée et activiste du développement, j’ai réfléchis à une solution ‘’durable’’ qui est de plus miser sur le capital humain que financier. Je me suis dite qu’il faudrait susciter l’engagement du citoyen car lorsque les gens se sentent directement touchés par une situation, ils peuvent s’impliquer et cela bénévolement et l’action aura plus d’impact. Alors que l’argent allait rendre l’action ponctuelle sans continuité. Je me suis dite qu’en déposant un projet de financement, le temps de l’analyse, de l’éventuel accord allait retarder le processus, et Conakry allait être de plus en plus sale. Tout le monde a un téléphone et nous sommes tous connectés en permanence, donc nous pouvons échanger, nous engager et c’est plus efficient en terme de timing.

Vu l’efficacité de la campagne, les choses bougent du côté financier à présent ?

Pour l’instant la campagne n’a pas bénéficié de soutien financier. Beaucoup de citoyens se sont déjà engagés dans la campagne et j’avoue que les résultats commencent à se faire ressentir sur le terrain.

Bien entendu, les subventions nous aideront à payer des kits d’hygiènes (bottes, masques, gants, gel mains, savons), de nettoyage (brouette, pèle…), des cartes de recharges pour l’Internet. Elles nous permettront de faire des gadgets de communication tels que des T-shirts, des casquettes, des spots et autres supports de communication. Mais je me dis que tout bon guinéen patriote peut apporter son soutien en donnant de son temps, de son esprit, de son avoir pour le bien de la Guinée. Les mécènes, les entreprises qui ont une responsabilité sociétale environnementale, les sponsors, les industriels, les personnes ressources sont invitées à rejoindre la campagne. Ils ne doivent pas attendre qu’on dépose des courriers de soutien, ou qu’on s’asseyent à leurs bureaux du matin ou soir pour les implorer à nous soutenir, ils peuvent, doivent et devraient nous soutenir. Ce sont les paperasses qui tuent les actions sociales dans ce pays. Donc l’heure n’est plus aux réunions, aux ateliers, aux discours ‘’Non Sense’’, il est temps d’agir car les maladies n’attendront pas. Il faut être proactif.

Beaucoup de bénévoles participent déjà à leur manière à la campagne, même ceux qui vivent hors du pays. Le logo par exemple de la campagne et des affiches ont été créés par des guinéens de la Diaspora. Les médias de la place et les grandes chaines internationales nous appuient pour la vulgarisation des messages. C’est dire que chacun peut jouer un rôle positif et constructif. C’est vraiment le résultat que je voulais, que la question des déchets soit appropriée de tous et de chacun.

Conakry était l’une des plus belles capitales l’Afrique. Que s’est-il passé à ton avis pour quelle se retrouve dans un état peu enviable ?

Effectivement Conakry avait l’appellation de ‘’Perle de l’Afrique’’. D’après mes enquêtes, c’est ici que la Banque Mondiale a lancé le projet des PME de collecte des ordures il y’a une vingtaine d’années. C’est de la Guinée que beaucoup de pays se sont inspirés pour implémenter la Gestion des ordures. C’est d’ailleurs des experts guinéens du Service Public de transports des déchets (SPTD) qui seraient partis pour le partage d’expérience.

La situation de nos jours s’est dégradée par manque de politique d’urbanisation, de gestion opérationnelle des déchets, mais aussi par la démographie de Conakry qui a évolué au fil des années (Conakry est à près de 2 millions d’habitants) et produit quotidiennement plus 1 000 tonnes de déchets. C’est dire que des études n’ont pas été faites pour prévenir ces types de problèmes. Il n’y a pas de tableaux de bord prévisionnels qui peuvent dresser l’évolution des activités économiques, sociales, politiques, sanitaires, environnementales, éducatives sur une échelle de temps.

Il y a eu beaucoup de campagne d’assainissement, il y en a encore. Quelles solutions concrètes proposes-tu ?

Conakry n’a qu’une seule décharge sauvage située en plein air à Concasseur. Les ordures y sont entassées et brûlées sans être triées. Imaginez l’impact que cela peut avoir sur la santé des populations. Pour inculquer une éducation citoyenne aux populations, je veux parler de la collecte, le tri et le recyclage des déchets, ainsi que l’usage de certains produits nocifs comme le charbon, le bois de chauffe, les plastiques pour ne citer que ceux-là. Il faut vraiment que tout soit mis en place, que les lois soient appliquées et que le Gouvernement lui-même respecte ses engagements, que les Députés arrêtent de voter des lois s’ils ne suivent pas leur application. Il est inadmissible que la Guinée soit signataire des conventions de lutte contre le changement climatique et la désertification et qu’en Guinée nous continuons à vivre de plastiques non dégradables qui polluent la nature, la mer, qui impacte l’agriculture. Nous continuons à avoir des usines en pleine ville, nous produisons des engrais chimiques alors que les déchets peuvent être transformés en engrais, en énergie domestique, en charbon et autres produits utiles aux ménages.

Je peux dire que l’insalubrité à Conakry, est la somme des différentes relaxes au niveau de l’application des engagements que la Guinée prend. Sinon, il n’y a pas de secrets à la salubrité, il suffit de le vouloir. Mais on a souvent l’impression que l’insalubrité de la capitale profite à certaines personnes.

Quel rôle le citoyen doit jouer pour rendre sa ville propre ?

Beaucoup de campagnes d’assainissement échouent car en tant que volontaires, il nous arrive parfois de nettoyer et que les ordures reviennent quelques heures après. Nous nous sommes dit qu’il faut combattre le mal à la source en changeant d’approche. En allant vers les citoyens qui salissent pour comprendre pourquoi ils déposent les ordures dans la rue. C’est ainsi qu’il a été établi que la question des déchets est indépendante de la volonté des populations car ils n’ont pas d’autres solutions que de jeter ou de brûler les déchets.

Par ailleurs, il est de notre devoir de les sensibiliser pour que chaque riverain veille sur sa santé. Il faut noter que les maladies que peuvent causer les déchets sont multiples. Les familles sont déjà très pauvres et le système de santé de proximité est un peu bancal. Donc il faut que chaque citoyen prenne conscience que les actes qu’il pose a une incidence sur son environnement direct.

En attendant de trouver une solution définitive aux transports des déchets et leur transformation, chaque citoyen peut trier ses déchets pour séparer les objets recyclables, des objets non recyclables. Les bouteilles, boites, les sachets d’eau, les boites de tomate, de produits cosmétiques, les objets électriques, informatiques, de menuiserie, des garages, de plomberie, les produits médicaux tous sont souvent mis ensemble alors le tri peut se faire au niveau des ménages. En plus c’est une source de création d’emplois car beaucoup de jeunes et de femmes vivent de recyclage dans les décharges sauvages. Ils le font sans protection. En triant les déchets, on pourra contribuer à réduire les risques sur leur santé. Ils pourront ainsi vendre les objets sans être obligés de fouiller les immondices. De petites unités industrielles peuvent même être créées pour être l’intermédiaire entre les ménages et les industries en allant de maison en maison récupérer les objets utiles et en rémunérant directement les ménages. Ce sont de petites solutions que l’on peut adopter, et au bureau, et à la maison et dans les écoles. Trop de choses encore utiles sont jetées. Sinon, on peut vraiment donner une seconde vie à tous les objets.

La gestion des ordures en Guinée est passée entre plusieurs mains, mais il n’y a toujours pas de solution concrète …

C’est vrai que la responsabilisation d’une structure en charge des déchets à tarder à se mettre en place car beaucoup de Ministères se sont vus attribués la tâche, le Gouvernorat, les Mairies, les collectivités décentralisées, et même des entreprises privées. Mais la solution tarde à être trouvée. On oublie que la gestion des déchets est une question transversale. On ne peut pas parler de déchets sans urbanisation, sans habitats, sans décentralisation, sans industrie, sans environnement, sans transports, sans travaux publics, sans coopération, sans plan, sans santé, sans sécurité, sans économie, sans budget, sans ressources humaines, sans éducation, sans science, sans agriculture, sans commerce, sans loi, sans société civile… C’est dire que la gestion des déchets doit être interministérielle, multifactorielle. Aucun n’acteur ne doit être mis à l’écart. Mais on se demande parfois, si on sait ce qu’on veut.

Ce n’est que très récemment qu’une agence a été mise en place. Mais pour l’instant nous ne connaissons pas le plan d’action de cette structure. Sans nous vanter, la campagne a précipité la prise de certaines décisions liées récemment au curage des caniveaux, au nettoyage des voies publiques et des marchés.

Je profite de votre tribune pour féliciter le Gouverneur de la ville de Conakry, Général Mathurin Bangoura, qui, depuis sa prise de fonction, se bat pour que Conakry ait une image digne. Ses différentes initiatives sont à saluer et il a besoin de plus d’appuis financiers et logistiques pour aboutir à certains résultats comme le déploiement de la Police verte.

Pour l’instant, ce sont les PME qui se débrouillent avec leurs charrettes de fortune, pour collecter et transporter les déchets) aux différents lieux de centralisation qui leur sont indiqués. Mais les services publics de transports de déchets n’assurent pas régulièrement le transfert à la décharge. Ce qui fait que les déchets restent entassés pendant longtemps dans les carrefours et finissent par être brûlés par les riverains à cause de l’odeur envahissante.

Quel appel lances-tu ?

J’exhorte les jeunes à rejoindre massivement cette campagne. Lutter contre l’insalubrité est une responsabilité commune des citoyens quelque soit leur âge. J’ai élaboré un guide qui peut leur servir pour participer à la campagne : des mesures d’hygiène aux méthodes de prise de vue et de sensibilisation et de communication de proximité.

Nous irons bientôt sur l’île de Kassa qui commence à être envahie par les déchets plastiques et autres ordures nuisibles. Nous avons de belles plages, un bel environnement, un patrimoine historique, culturel et environnemental à sécuriser pour les futures générations. Nous ne voulons plus être taxées de populations ‘’sales’’ par les étrangers qui viennent.

J’invite vos lecteurs à participer à la campagne #SelfieDéchets et à s’identifier comme Ambassadeur sur notre plateforme http://bit.ly/2hzpx44. Beaucoup de jeunes de la Mauritanie, de la RDC et d’autres pays voisins ont déjà commencé à initier la campagne dans leurs pays. Pourquoi pas ceux de la Guinée dans les différentes localités dupays. L’activisme des jeunes portent toujours fruit. Sortons des manipulations politiques, des manifestations de rue pour des actions concrètes qui peuvent sauver la planète. C’est notre seul héritage.

Entretien réalisé par Djeky Diallo

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2017/02/22/selfiedechets-campagne-conakry-guinee/feed/ 2
De la rue à l’entreprenariat : les handicapés du groupement Wakilarè, ont relevé le défi http://africa224.mondoblog.org/2016/11/24/de-rue-a-lentreprenariat-handicapes-groupement-wakilare-ont-releve-defi/ http://africa224.mondoblog.org/2016/11/24/de-rue-a-lentreprenariat-handicapes-groupement-wakilare-ont-releve-defi/#comments Thu, 24 Nov 2016 12:49:15 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1875 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Le groupement de cordonniers handicapés wakilarè prouve que le handicap physique n’est pas une fatalité.

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Wakilarè-Une cliente essaie une chaussure conçue par les coordonniers-handicapés

Wakilarè-Une cliente essaie une chaussure conçue par les coordonniers-handicapésA terre,  les uns tannant le cuir, les autres colorant ou assemblant les différentes pièces des chaussures, le groupement de cordonniers handicapés wakilarè prouve que le handicap physique n’est pas une fatalité.

Très tôt, dans leurs fauteuils roulants, ils traversent toutes les difficultés, parfois les intempéries pour arriver à l’atelier situé au Hangar C de la bluezone de Kaloum, qui les accueille gracieusement. Ils  y travaillent de 8h30 à 19h30, et ce, tous les jours de la semaine. 

‘’Parfois je passe des heures à rouler avec tous les risques pour arriver chez moi. Les routes ne sont pas bonnes, et la circulation est dangereuse. Les chauffeurs de taxi refusent de nous prendre même si on veut payer le transport’’ raconte un des cordonniers.

Ecoutez leurs cris de cœur en cliquant sur cette vidéo

Présidant l’association Wakilarè (autrefois dénommée Association Guinéenne pour la Promotion des Personnes Handicapées (AGUIPROMOPH) pour l’appui des personnes handicapées de Conakry dont il fut le fondateur), Bernard Tinkiano également handicapé a décidé de partager son expérience avec ses pairs. Scolarisé jusqu’au niveau 12 ième année (Baccalauréat 1), Bernard a dû arrêter les cours  par manque de soutiens financiers et à cause des difficultés de mobilité  qui l’obligeaient à parcourir  plus de 20 KM par jour  à bord de son fauteuil pour se rendre à l’école. Plus tard, il suit  une formation professionnelle en cordonnerie au centre Nimba de Matoto (conakry), puis des cours d’informatique. Aujourd’hui, en plus des cours de cordonnerie qu’il transmet, Bernard donne des cours d’alphabétisation à ses amis : ‘’Je voudrai qu’ils sachent tous articuler, lire, écrire leurs noms, les références des clients afin qu’ils soient autonomes en écriture’’. Souligne t-il.

Dans cette aventure, Bernard et son équipe (Aziz Diallo, Aboubacar Messi Camara, Mamadou Bella et Abdoulaye) sont appuyés par un Maitre cordonnier du nom de  Mamadou Alpha Tounkara avec 18 ans d’expérience assisté de Maitre Kébé,  de deux agents commerciaux et d’un coordonnateur.

Pour Maitre Kébé, Assistant du Maitre Cordonnier : ‘’La rue n’est pas une solution. Apprendre un métier est le meilleur choix’’ et de poursuivre ‘’si  j’attendais le Gouvernement pour trouver de l’emploi, j’allais rester dans la rue’’.

Ensemble, ils ont une capacité de production journalière moyenne de 30 paires par jour.

Le Groupement ambitionne ouvrir une boutique d’expositions et lancer très prochainement une application mobile dénommée ‘’Wakilarè Shop Online’’.

Facebook : @wakilarè  Twitter : @Wakilarè

Compil d’interview de l’équipe du Groupement Wakilarè à regarder dans cette vidéo

 Fatoumata Chérif

africa.mondoblog.org

#FemmeVision2030

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2016/11/24/de-rue-a-lentreprenariat-handicapes-groupement-wakilare-ont-releve-defi/feed/ 4
Quand les @Observateurs s’engagent! http://africa224.mondoblog.org/2016/11/01/quand-les-observateurs-sengagent/ http://africa224.mondoblog.org/2016/11/01/quand-les-observateurs-sengagent/#respond Tue, 01 Nov 2016 20:52:14 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1868 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

A  l’occasion de la 300 ième émission des Observateurs, l’équipe  de France24 a tendu son micro à quelques observateurs des quatre coins du monde. L’objectif recherché était qu’ils partagent leurs expériences avec les internautes et susciter plus de participation des citoyens dans la vie de leur nation. Pour réaliser ces séries d’interviews, les observateurs devaient répondre […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

les_observateurs-1024x576-fr_0A  l’occasion de la 300 ième émission des Observateurs, l’équipe  de France24 a tendu son micro à quelques observateurs des quatre coins du monde. L’objectif recherché était qu’ils partagent leurs expériences avec les internautes et susciter plus de participation des citoyens dans la vie de leur nation.

Pour réaliser ces séries d’interviews, les observateurs devaient répondre à trois questions:

Vous êtes Observateur : qu’est-ce que ça vous a apporté ?

Quel sujet vous a le plus marqué ?

Qu’est-ce que vous diriez à ceux qui voudraient devenir Observateurs ?

A cette occasion, des observateurs qui ont marqué l’histoire de l’émission à ses débuts ont été mis en avant. Il s’agit notamment de Basséroutou du Burkina, le Prêtre Aurelio de la Centrafique pour ne citer que ceux là.

http://observers.france24.com/fr/20161011-300eme-emission-observateurs-temoignent

J’ai également  eu l’honneur de participer à cette émission présentée désormais par Alexandre Capron.

Cliquez ci- dessous pour voir la vidéo

Outre l’émission qui dénoncent souvent les choses négatives, la malgouvernance, les violences, les conflits, les concepteurs ont estimé qu’il y’a bien des actions qui peuvent être promues, des initiatives citoyennes qui ont un impact positif. D’où la seconde émission ‘‘Les Observateurs s’engagent ». 

Cette émission ambitionne de promouvoir des projets innovants qui favorise l’économie locale, change le quotidien des populations et favorable pour l’avenir de la planète.

Si vous voulez participer à cette initiative? Envoyez votre projet ou un projet que vous avez détecté autour des « Objectifs du développement durable » définis par les Nations unies et adoptés en septembre 2015  à l’occasion de la 77ième Assemblée Générale.

Adresse mail : obsengages@france24.com
Numéro WhatsApp : +33 6 77 13 28 73

https://www.facebook.com/FRANCE24.Observateurs/

Africa224.mondoblog.org

 

 

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2016/11/01/quand-les-observateurs-sengagent/feed/ 0
Art & Talent: Ali Badara Touré dit  »Akouna Matata » ou le roi du perlage http://africa224.mondoblog.org/2016/08/05/1702/ http://africa224.mondoblog.org/2016/08/05/1702/#respond Fri, 05 Aug 2016 17:12:52 +0000 http://africa224.mondoblog.org/?p=1702 Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

Badara Ali Toure dit «Akouna Matata » est un créateur de bijou résident au Mali et en Guinée. Votre blogueuse tout terrain l’ a découvert à l’occasion de la Foire Internationale de Conakry. Issu d’une famille de bijoutiers, dès son plus jeune âge, il exerçait  le métier de bijoutier aux côtés de son grand-père tout en […]

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
Copyright: africa224.mondoblog.org 2014 2015
africa224guinee@gmail.com Tel: +224654224225

IMG_20160610_022724 IMG_20160610_022729IMG_20160610_022608hakouna-2Badara Ali Toure dit «Akouna Matata » est un créateur de bijou résident au Mali et en Guinée. Votre blogueuse tout terrain l’ a découvert à l’occasion de la Foire Internationale de Conakry.

IMG_20160610_022539Issu d’une famille de bijoutiers, dès son plus jeune âge, il exerçait  le métier de bijoutier aux côtés de son grand-père tout en suivant des cours dans un établissement franco-arabe.

A l’époque, il travaillait l’or, l’argent et des perles avant de se pencher sur de nouveaux matériels et techniques de création.

Au Mali, il est Vice-Président de l’Association pour le développement des artisans en vue de promouvoir des talents cachés.

Badara Ali TOURE fait la promotion de ses produits sur le plan national, sous-régional et International, participe à différents festivals et expositions universelles grâce à l’appui relationnel de la Chambre des métiers du Mali. Ce qui l’a donné une renommée internationale.

Au Mali, son talent lui garantit une clientèle Haut de gamme : Artistes, Femmes de Ministres, Femmes d’Affaires pour ne citer que celles-là.

En Belgique, il a pris part à la première expo dénommée ‘’Fête des mamans de la Région de Namur’’ d’où est née une relation de partenariat entre lui et une amie qui détenait une galerie ‘’Africa Collection Mali’’ sise au quartier Matongué. Séduite par la qualité et la rareté des pièces créées, cette dernière lui rachetait quelques colliers qu’elle exposait ensuite dans sa galerie.

Convaincue par le talent de l’artiste, la créatrice est spécialement venue au Mali pour passer de nouvelles commandes.hakouna

A Paris, il développe un partenariat avec le Styliste Emmanuel Kasongo, d’origine congolaise qui l’a découvert au Mali lors d’une activité culturelle en 2003.

Depuis, il collabore  à travers des créations de bijoux  pour exposition à la Galerie Lafayette  ‘’Toutes les créations sont uniques à travers la signature d’une convention d’exclusivité pour la Galerie Lafayette ‘’.

hakouna-13

En 2010, il participe à l’exposition universelle de Shanghai (Chine) où il vendait des bijoux africains à des femmes de la haute société chinoise.

Type de matières utilisées pour réaliser des colliers

Akouna Matata travaille les tissus –activité qualifiée de récupération– pour faire des boucles d’oreilles, des bracelets, des colliers.

Il utilise des Perles de Gaz (d’origine ghanaéenne) issues de la pâte de verre, la terre cuite, les coquillages, des graines de Rafia, des graines de dattes, des graines porte-bonheur, autrefois utilisées comme pièce de protection.

Le bronze, le fer, l’argent, le coton bio, les corrailles, les chevrons, l’ambre, le bois d’ébène, l’agathe, le nez de tigre, le turquoite, l’Ematiti, la mine fleurie, l’Amazonite encore appelée ‘’monnaie islamique’’, le Morphia tapis, les coris sont également ses pièces de prédilection pour la réalisation de bijoux.

Dans son travail de tous les jours, Ali Badara Touré met en œuvre les conseils de son Grand-père ‘’Gardez confiance en soi,  ne jamais truander ses clients’’.

Pour finir il invite tous les artisans à aimer leur métier ‘’Il ne se passe pas un jour sans que je crée. C’est mon quotidien’’.

Akouna Matata tient une galerie appelée ‘’Galerie de Perle’’ sis à Bamako (République du Mali) au Marché de N’Golonina à côté de la Boulangerie SOADF. Il est également régulier en République de Guinée où une clientèle de femmes l’adule.

@Fatiiche

@Africa224

africa224.mondoblog.org GUINEE FEMMES SOCIETE NIMBA LOURA FRIA CBG KAMSAR KANKAN KINDIA N'ZEREKORE MAMOU SIMANDOU

]]>
http://africa224.mondoblog.org/2016/08/05/1702/feed/ 0